``Culte vaudou ancestral, le Macumba ressurgit du passé dans un temple sacré, dédié à la musique et à la danse, enfoui dans les souterrains de la pyramide du Louvre.``

MYTHOLOGIE :

Lorsqu’en 1826, Champollion fit venir d’Egypte une collection de momies, destinée au Musée du Louvre, il ne prêta guère attention aux âmes des esclaves qui avaient été enfermées avec leurs rois, au centre des pyramides.

Libérées de leur prison millénaire, ces chimères s’enfuirent au cœur des profondeurs parisiennes et établirent leur Macumba, en dessous de ce que l’on appelle aujourd’hui la Rue de Rivoli.

S’adonnant depuis lors à des rites musicaux sur une piste mythique aux effets cabalistiques, elles honorent un Panthéon mystérieux. Des divinités dont les profils, gravés dans la pierre magique, présentent de troublantes ressemblances avec d’autres puissants plus contemporains : les dieux de la Pop.

L’ÉSPRIT DU LIEU :

Remis en lumière par l’équipe Walt (Le Comptoir Général, le Marché Noir) dans une atmosphère mêlant le rétro-futurisme à l’Egypte Antique, le Macumba, ancien Slow Club, s’ouvre aujourd’hui à tous ceux qui veulent retrouver les racines de la pop musique : son histoire, ses danses, ses sons, ses ambiances, ses mythes.

Tombé dans une faille spatio-temporelle, le visiteur débouche dans un sanctuaire célébrant le culte des divinités du Macumba. Des mausolées s’élèvent pour chacune d’entre elles, et présentent des images ou des artefacts éclairant le visiteur sur le rôle de la divinité dans la mythologie du Macumba.

Au fil des semaines, le visiteur s’interroge : ces dieux sont-ils les ancêtres des
Michael, Prince, Madonna, Tina ou Elvis ? De lointains parents, ou encore les dieux de la Pop eux-mêmes ?

C’est à ces questions que répondra la programmation du lieu, révélant chaque mois et chaque semaine de nouveaux épisodes de l’incroyable histoire du Macumba…

VINTAGE MUSIC & DANCE :

Au Macumba, c’est le gourou ambianceur qui mène la transe.
Dans l’Egypte Antique, la fête battait son plein dès le coucher du soleil : le
Macumba cueille ainsi ses adeptes à la sortie des bureaux. Ceux qui veulent rendre hommage aux hymnes cultes interrogent le grand gourou : ce dernier pioche alors dans un grimoire débordant de tubes des années 60 à nos jours, et entraine chaque nuit les visiteurs endiablés vers la Grande Révélation.
Accompagné de son fidèle sélecteur, il choisit les sons qui attacheront définitivement les danseurs à la piste lumineuse. Bienveillant, le gourou offre aussi la possibilité de passer ses propres titres, grâce à l’application mobile dédiée « Macumba Hits ».

Du mercredi au samedi, le Macumba ouvre à 19h. Plus qu’un club, c’est un lieu de vie extravagant avec, par exemple, concerts live de percussions, cours de moonwalk ou ses- sions de déhanchés en talons aiguilles, et dj sets toujours pointus, inspirés par les meilleures sonorités Groove, Funk, Disco Soul ou Pop.

Début 2017, le Macumba inaugurera son musée en journée : visites guidées,
séminaires, ateliers, célébrations teens…autour des secrets de la pop et de sa mythologie.

Macumba
Night & Day Club
130 rue de Rivoli 75001 Paris
Métro : Chatelet, Louvre Rivoli
Email : contact@macumba.club

Ouvert du mercredi au samedi de 23h – 5h